La fondation Raspberry lance le Pico W doté du Wi-Fi… à un prix ri-di-cu-le

À peine plus d’un an après la sortie du Raspberry Pi Pico, une nouvelle variation de la minuscule carte nous arrive… le Wi-Fi en prime.

La fondation Raspberry Pi a vraiment le chic pour nous surprendre et depuis trois ans, il ne s’est jamais écoulé plus de dix mois sans une belle surprise. En 2019, c’est évidemment le Pi 4 Model B qui faisait sensation avant que des machines encore plus petites nous arrivent.

Wi-Fi 802.11n à bande unique 2,4 GHz

Ainsi, en 2020, le Compute Model 4 – dérivé du Pi 4 Model B – a été lancé et quelques mois plus tard, c’est le Raspberry Pi Pico et son format tout simplement minuscule qui a déboulé au prix de 4 dollars.

La fondation avait toutefois une autre carte dans sa manche avec cette version Wi-Fi du Pico. Sur le principe, c’est donc un Pico comme le modèle de 2020 avec ce microcontrôleur Raspberry Pi RP2040, ses deux cœurs ARM Cortex-M0+, ses 264 Ko de SRAM et sa fréquence de 133 MHz.

On profite aussi de 2 Mo de mémoire flash embarquée sur le minuscule PCB de la bête, d’un port micro-USB 1.1 et du fameux connecteur GPIO à 40 broches qui fait le succès de toute la gamme Raspberry Pi.

Seulement voilà, le Raspberry Pi Pico W doit justifier cette ultime lettre. Là pour Wi-Fi, elle suppose une connexion sans fil en 802.11n en 2,4 GHz. Il n’est donc pas question d’aller « trop loin » dans la prise en charge Wi-Fi, mais cela change malgré tout la vie par rapport au Raspberry Pi Pico.

Le roi de l’Internet des Objets ?

La chose est d’autant plus marquante que la fondation Raspberry Pi est parvenue à conserver un prix d’entrée redoutablement agressif. On est certes 50 % plus cher qu’avec le Pico « tout court », mais à seulement 6 dollars pièce, le Pico W reste incroyablement accessible.

Raspberry Pi Pico W © Raspberry Pi

© Raspberry Pi

Pour de nombreux lecteurs, la question qui demeure sera « Que faire avec un tel composant ? ». Il faut d’abord comprendre que la chose est pensée, avant tout, pour l’Internet des Objets (IoT).

Ainsi, Tom’s Hardware n’est pas avare de projets pour apprivoiser la bête. Il est question de mettre en place un serveur Web ou de se lancer dans la conception d’un scanner réseau. Plus amusant, un outil de surveillance de plantes permet de ne pas manquer un arrosage.

Notons enfin, alors que la pénurie sur les Compute Model 4 est horrible et que celle sur les Pi 4 Model B n’est pas très marrante non plus, que la gamme Pico / Pico W est plus simple à produire : les stocks sont solides.

Leave a Reply

Your email address will not be published.