Microsoft, Meta et 34 entreprises s’associent pour définir le futur du metaverse

Le Metaverse Standards Forum vient de voir le jour. Composée d’entreprises comme Microsoft, Huawei, Meta ou encore Epic Games, cette coalition ambitionne de définir le futur du metaverse grâce à de nouvelles normes.

Une trentaine d’entreprises viennent d’annoncer le Metaverse Standards Forum, une coalition d’acteurs souhaitant mettre au point un metaverse plus ouvert. Parmi les membres fondateurs du groupe, on trouve Adobe, Alibaba, Epic Games, Huawei ou encore Ikea.

La coalition s’engage à favoriser la coopération entre les entreprises et à développer les normes du futur metaverse. Grâce à des normes ouvertes et interopérables pour la réalité augmentée et virtuelle, l’initiative espère que les futurs mondes numériques seront en mesure de communiquer les uns avec les autres.

Un metaverse ouvert et cohérent

Le projet prévoit de se focaliser sur des « projets pragmatiques basés sur l’action » qui déboucheront sur « l’adoption de normes » adéquates pour le metaverse. La coalition souhaite également pousser la création d’une terminologie cohérente afin d’éviter que toutes les marques emploient des mots différents.

« De nombreux leaders de l’industrie ont déclaré que le potentiel du metaverse sera mieux réalisé s’il est construit sur une base de normes ouvertes. La construction d’un metaverse ouvert et inclusif à une échelle mondiale exigera une constellation de normes d’interopérabilité ouvertes », explique la coalition dans un communiqué.

Pour aider à développer ces normes, plusieurs consortiums se sont joints au Metaverse Standards Forum. Le communiqué cite notamment le World Wide Web Consortium, en charge des technologies du Web, l’Open AR Cloud, un consortium focalisé sur la réalité augmentée, et le groupe Khronos, qui développe des API publiques.

L’absence remarquée d’Apple

De nombreux acteurs de renom ont rejoint le projet. C’est le cas de Meta, l’une des entreprises les plus impliquées dans le metaverse, de Microsoft, de Qualcomm, de Sony, de Nvidia et de Unity.

On remarquera l’absence de plusieurs firmes. Citons tout d’abord Apple. Le géant de Cupertino s’apprête pourtant à faire une entrée fracassante dans le metaverse avec son propre casque de réalité mixte, combinant réalité virtuelle et augmentée. Même si, selon Mark Gurman, de Bloomberg, Apple a d’ores et déjà laissé entendre que son produit ne serait pas conçu pour plonger les utilisateurs dans un monde virtuel, coupé de la réalité.

Pour mémoire, Apple s’est fortement impliqué dans la création de certains standards Web, comme HTML5. Le groupe a également travaillé avec Pixar et Adobe pour mettre au point le format USDZ. Ce format est destiné à faciliter le partage de fichiers 3D pour la réalité augmentée.

Plusieurs firmes du secteur des cryptomonnaies spécialisées dans le metaverse, comme The Sandbox ou Decentraland, sont également absentes de la liste des partenaires. C’est également le cas d’entreprises du secteur des jeux vidéo, comme Roblox et Niantic. Enfin, on remarquera que HTC, qui développe pourtant un smartphone taillé pour le metaverse, en plus de ses casques Vive, n’est pas mentionné.

La coalition devrait s’enrichir de nouveaux membres dans les années à venir, au fur et à mesure que le metaverse prendra son envol. Notez que les premières réunions du Metaverse Standards Forum auront lieu dès 2022.

Leave a Reply

Your email address will not be published.