Meta va ouvrir une boutique de vêtements virtuels pour votre avatar

La maison mère de Facebook vient d’annoncer le lancement imminent d’une échoppe de vêtements virtuels pour votre avatar.

Si vous n’avez pas les moyens de vous habiller avec des marques de luxe dans la vraie vie, Meta va peut-être vous donner l’opportunité d’habiller votre avatar avec style.  La maison mère de Facebook vient en effet d’annoncer en toute discrétion le lancement d’une boutique en ligne dans laquelle les utilisateurs de Facebook, Instagram et Messenger pourront acheter des vêtements imaginaires pour leur moi numérique.

Du shopping dans le metaverse comme dans le réel

Pour inaugurer cette échoppe aussi futile qu’inintéressante, trois marques de luxe vont proposer des habits imaginaires pour que vous puissiez pavaner dans le metaverse comme vous le feriez sur la Croisette. Et pour inaugurer cette boutique d’un nouveau genre, Mark Zuckerberg a indiqué que Prada, Balenciaga et Thom Browne seront les premières marques à vendre des vêtements virtuels.

« Nous lançons notre boutique d’avatars sur Facebook, Instagram et Messenger afin que vous puissiez acheter des vêtements numériques pour personnaliser votre avatar. Les biens numériques seront un moyen important de s’exprimer dans le metaverse et un grand moteur de l’économie créative. » a-t-il indiqué.

De l’utilité d’acheter des vêtements dématérialisés

Si trois marques seulement seront disponibles à l’ouverture de cette boutique en ligne, Mark Zuckerberg a indiqué que d’autres marques devraient arriver rapidement. Eva Chen, la responsable Mode chez Instagram, et Mark Zuckerberg, ont dévoilé dans un LiveStream d’une dizaine de minutes, ce à quoi ressembleront les premiers vêtements achetables dans le metaverse.

Visiblement fiers et très satisfaits de ce qui semble être (au moins pour eux) une extraordinaire invention, ils ont dévoilé les visuels des premiers vêtements qui seront proposés. On y trouve ainsi une combinaison de motard, des costumes, ou encore un sweat Balenciaga, de quoi permettre aux utilisateurs du metaverse d’exprimer leur personnalité. Même si le fait de dépenser des milliers de dollars dans des images de singes tend à prouver le contraire, il est assez difficile de concevoir que des utilisateurs sensés puissent venir dilapider leur argent bien réel pour habiller des avatars. Quitte à creuser toujours un peu plus loin dans l’inutile, on espère secrètement que Meta diversifie les activités commerciales dans son monde virtuel en lançant, pourquoi pas, un restaurant trois étoiles dans lequel on aura enfin les moyens de manger… virtuellement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.